Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Sam. 6 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sexe, magouilles et culture générale de Laurent Baffie par la Pirouette Théâtre (59)
  • Vend. 5 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sacrées canailles de Charles Istace par les Utopistes (37)
  • Sam. 29 sept. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 14h45 - Les amis du placard de Gabor Rassov par La Belle équipe (Paris), suivi de A ta santé Hubert, de Claude Cohen par Vestiaire des filles (Castres)


Sport

Omnisports

A la découverte du speed-ball

Les 25es Rencontres internationales de speed-ball se sont déroulées le week-end dernier au Creps de Boivre.

Le speed-ball, kézako? C’est un sport de raquettes, mélange de tennis et de jokari. Selon qu’on joue en duo ou en équipes, le jeu consiste, en effet, à renvoyer une balle en caoutchouc, fixée au sommet d’un mât d’1,70m. 

Inventé dans les années 60 en Egypte, ce jeu est largement répandu au Moyen-Orient. Dans l’Hexagone, l’Association française pour le développement du speed-ball (Afdsb) recense, quant à elle, un millier d’adeptes. 

Cette pratique de niche n’en a pas moins son élite. Les ténors de la discipline s’étaient réunis, le week-end dernier à Vouneuil-sous-Biard. Au sein du gymnase du Creps de Boivre, les meilleurs joueurs de cinq pays différents (Egypte, Arabie Saoudite, Inde, Japon... et France), se sont disputé la suprématie mondiale.  

En finale des 25es Rencontres internationales, l’Egypte a logiquement battu les Français. Au pays des Pharaons, « c’est l’un des sports les plus populaires », explique Alban Moutier, président de l’Afdsb. Et decompléter: « Le monde arabe est assez friand de ce sport. Nous aurions également dû accueillir le Koweït et l’Afghanistan, mais ces délégations n’ont pu recevoir les visas nécessaires à leur entrée sur le territoire français. » 

Reste que les joutes ont eu le mérite de mettre en avant un véritable sport. « Sur le plan physique, le speed-ball est très exigeant, décrit Alban Moutier. Il demande une concentration de chaque instant. »  La vivacité est de rigueur. Et au regard des échanges, l’engagement physique des joueurs est plein et entier.

Antoine Decourt le 03/11/11

Programmes de Cinéma Libre Thunder Road Climax

Publicité

Les dépêches

19/09/2018
Basket/coupe de France - Le PB sans souci à La Rochelle (74-62) Lire la suite
19/09/2018
Disparition de Tiphaine Véron : le parquet de Poitiers ouvre une information judiciaire Lire la suite
18/09/2018
Radio - Edouard Baer s'invite à Poitiers le 30 septembre Lire la suite
18/09/2018
Nouaillé-Maupertuis : pétition en ligne pour la sécurisation du carrefour Lire la suite
17/09/2018
Un appel à témoins après la collision boulevard de Pont-Achard Lire la suite
16/09/2018
Rugby : le Stade poitevin s'impose face au Club ominisports couronnais Lire la suite
16/09/2018
Handball - Nationale 2 féminine : la victoire de Grand Poitiers face à Vierzon Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques