Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Sam. 6 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sexe, magouilles et culture générale de Laurent Baffie par la Pirouette Théâtre (59)
  • Vend. 5 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sacrées canailles de Charles Istace par les Utopistes (37)
  • Sam. 29 sept. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 14h45 - Les amis du placard de Gabor Rassov par La Belle équipe (Paris), suivi de A ta santé Hubert, de Claude Cohen par Vestiaire des filles (Castres)


Société

Faits divers

Un client porte plainte contre KFC Poitiers-sud

Un homme de 27 ans vient d'assigner en référé la chaîne de restauration rapide KFC pour un incident qui s'est déroulé dans le fast-food de Poitiers-sud.

En décembre 2011, une altercation a éclaté au comptoir entre ce client et une serveuse autour d'une histoire de réduction oubliée. Le ton est monté. Cette dernière a fini par lui jeter une glace dure au visage. "Le soir, j'ai dû annuler un dîner car j'avais mal à la mâchoire, indique la victime, contactée par téléphone. Un médecin m'a délivré un certificat médical attestant une inflammation de l'oreille". Il ajoute : "Je portais une veste de costume car je voulais essayer une chemise dans la galerie marchande voisine. Le coulis de la glace l'a abîmée, j'en ai eu pour 400€ de pressing."

Ce jeune homme, que la presse nationale a d'abord présenté comme un trader tout droit venu de Londres, est en fait étudiant à Poitiers en Master de Langues étrangères appliquées, option commerce international. Il effectue un stage dans la capitale anglaise pour améliorer son anglais. "Je ne souhaitais qu'une lettre d'excuses de KFC. L'employée était certainement fatiguée. J'ai aussi fait ce genre de boulot. Je sais ce que c'est."

Au bout de plusieurs semaines, ne voyant rien venir, l'étudiant a décidé de porter l'affaire en justice : "C'est la seule façon que j'ai trouvée pour mettre une croix sur une grande entreprise qui se pense au-dessus des gens. Même si je ne recevais qu'un euro symbolique, je serais content." Il réclame 10 000€ de dommages et intérêts. De son côté, la direction du groupe, qui concède un "geste malheureux" de l'un de ses salariés, affirme qu'"après les faits, le service consommateur a pris en charge le client pour lui présenter ses excuses pour cet incident regrettable et isolé. En parallèle, l'employé mis en cause a été licencié." L'audience se déroulera le 20 juin au tribunal de Nanterre.

Romain Mudrak le 25/05/12

Programmes de Cinéma En Guerre Everybody knows L'Île aux chiens // en version française

Publicité

Les dépêches

19/09/2018
Basket/coupe de France - Le PB sans souci à La Rochelle (74-62) Lire la suite
19/09/2018
Disparition de Tiphaine Véron : le parquet de Poitiers ouvre une information judiciaire Lire la suite
18/09/2018
Radio - Edouard Baer s'invite à Poitiers le 30 septembre Lire la suite
18/09/2018
Nouaillé-Maupertuis : pétition en ligne pour la sécurisation du carrefour Lire la suite
17/09/2018
Un appel à témoins après la collision boulevard de Pont-Achard Lire la suite
16/09/2018
Rugby : le Stade poitevin s'impose face au Club ominisports couronnais Lire la suite
16/09/2018
Handball - Nationale 2 féminine : la victoire de Grand Poitiers face à Vierzon Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques