Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >




Bloc-notes

  • 20 et 21 octobre Poitou Ukulele Festival. Samedi à 11h: Bassoukou Swing à la médiathèque de Smarves. 20h: Jane For Tea; Nico’o & The Kapiolani Boyz à la Passerelle (Nouaillé-Maupertuis). Dimanche à 17h à Aslonnes : Ukestok ! par Le S.O.U.K. (Street Orchestra Ukulele Klub) street Band humoristique et spectaculaire de ukulélé ! Plus d'infos : passerelle86.fr
  • Sam. 20 oct. à 19h Hockey sur glace - Seniors D3 : Poitiers-Rennes 2. A la patinoire.


Education

Formation

Une carte des formations inchangée

Les organisations syndicales ont refusé de siéger au comité technique académique (CTA) hier matin. Malgré ce « boycott » ouvertement revendiqué, la rectrice a entériné la suppression de 58 emplois d'enseignants du second degré dans l'académie.

« Une quinzaine seulement étaient occupés. Pour les autres, nous avons appliqué la règle du non-remplacement des départs à la retraite », a précisé Martine Daoust lors d'une conférence de presse devenue traditionnelle. La brigade de remplacement recevra les renforts de 27 équivalents temps plein (ETP), ce qui portera ses effectifs à 500 ETP pour environ 10 000 profs.

Ces suppressions d'emplois n'entraîneront « aucune modification de la carte des formations », a insisté la rectrice. Comment ? Grâce à une « légère augmentation du nombre d'élèves par classe » et au regroupement de certaines filières autour d'une discipline. En clair, « un enseignant pourra dispenser le même cours à des élèves de même niveau mais de filières différentes ». Déjà appliqué de façon sporadique, ce principe sera généralisé à la rentrée prochaine.

Le secrétaire général Bernard Chaignaud a admis aussi que « les heures supplémentaires resteront indispensables pour mettre en place cette carte des formations ». Et à tous les chefs d'établissement qui peinent actuellement à composer les emplois du temps de la prochaine rentrée, faute de moyens humains, la rectrice a proposé une solution : « Je comprends qu'ils veuillent défendre la spécificité de leur collège ou lycée en proposant des options facultatives attrayantes. Mais ceux-là doivent commencer par assurer les enseignements obligatoires. La dotation globale horaire est calculée pour cela. Ils doivent mieux la gérer. » C'est dit.

 

Romain Mudrak le 20/03/12

Programmes de Cinéma La saveur des ramen Le quatuor à cornes Le temps des forêts

Publicité

Les dépêches

19/10/2018
Basket - Pro B : Le PB86 s'incline à Roanne (68-81) Lire la suite
18/10/2018
Poitiers : Une jeune femme est décédée après avoir chuté du toit du parking de l'Hôtel de ville Lire la suite
17/10/2018
Politique - Jean-Michel Clément rejoint le groupe "Libertés et territoires" Lire la suite
17/10/2018
Handball - Avec Ibrahima Sall, Grand Poitiers réalise un gros coup Lire la suite
17/10/2018
Volley - Ligue A : Poitiers confirme contre Nantes Rezé ( 3-1) Lire la suite
15/10/2018
Autoroute Poitiers-Limoges : les études de faisabilité sont lancées Lire la suite
14/10/2018
Rugby : victoire du Stade poitevin Lire la suite
Archives



      les rubriques informations pratiques