Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes



Vie locale

Logement

Au « carrefour » des désaccords

La construction du centre d'hébergement et de réinsertion sociale « Le carrefour », rue des Herbeaux à Poitiers, ne laisse pas les riverains indifférents. La réunion publique organisée sur le projet, le 17 mars dernier, a mis en lumière les craintes d'une poignée d'entre eux.

Au fil des années, le centre d'hébergement et de réinsertion sociale de la rue de Bel-Air est devenu « vétuste et obsolète ». Bernard Cornu, adjoint au maire de Poitiers en charge de l'Urbanisme et du Logement, approuve en deux mots le déménagement du "Carrefour" -c'est son nom- vers le centre-ville. « Ce foyer, dirigé par l'Entraide sociale poitevine (ESP), mérite, aujourd'hui, de posséder de nouveaux locaux », prolonge-t-il.
Un bâtiment flambant neuf doit ainsi être construit d'ici quinze mois, sur une friche de 2 900 m2, rue des Herbeaux (ndlr. carrefour de la Grand'Rue et du boulevard Bajon). En attendant la fin des fouilles archéologiques précédant les travaux, une poignée de riverains est montée au créneau pour dénoncer cet édifice de cinquante et un logements, dont certains pourront accueillir des animaux domestiques.

Sentiments partagés


« Le quartier possède déjà son lot de personnes en voie de paupérisation, annonce le gérant du « Café du Clain ». Ça devient invivable dans le quartier. Avant de construire un foyer, il faudrait réfléchir à l'idée d'aider la population précaire qui vit dans le coin. »
Un cri d'orfraie que certains habitants ont poussé, haut et fort, lors d'une réunion publique, organisée la semaine dernière, sur le projet. Dans ce cadre-là, une pétition d'opposants a été déposée auprès de la municipalité. Bernard Cornu comprend « ces inquiétudes. Mais le problème n'est pas tant l'installation du foyer que le climat d'insécurité décrit par quelques riverains. »
« Nous devons veiller à conserver la mixité sociale de ce faubourg », poursuit-t-il. « Le bas de la  Grand'Rue est l'un des rares endroits de Poitiers où cohabitent « costards-cravates » et « marginaux » », décrit un commerçant. Un autre ajoute : « Il ne faut pas faire un procès d'intention à la venue du CHRS (…) La société ne peut pas continuer de marginaliser certains individus. »
Les opinions divergent. D'un côté, un riverain a déposé un recours auprès du tribunal d'administratif (ci-dessous). À l'opposé, certains résidents se félicitent de l'installation du foyer. « Nous devons apprendre à vivre ensemble, affirme l'une des habitantes. Et même dans nos différences. »

________________________________________
Le permis de construire suspendu

Le juge des référés du tribunal administratif a décidé, lundi, de suspendre l’arrêté du maire de Poitiers –daté d’octobre 2010- délivrant le permis de construire du « Carrefour ». Le requérant, Patrice Léon, riverain de l’emplacement ce futur foyer, obtient donc gain de cause. Cette décision intervient dans l’urgence, pour stopper les travaux, en attendant le jugement sur le fond. Dans quelques mois, la délibération municipale sera étudiée, plus en détails, par le tribunal administratif qui se prononcera alors de manière définitive.

Antoine Decourt le 31/03/11

Programmes de Cinéma La Révolution silencieuse Plaire, aimer et courir vite Place publique


Les dépêches

18/11/2018
Rugby - Le Stade écrase Nontron (43-14) Lire la suite
18/11/2018
Football/coupe de France - Chauvigny (N3) tombe aux Herbiers (N2) Lire la suite
18/11/2018
Hand - Grand Poitiers reçu 2 sur 2 Lire la suite
18/11/2018
Football/coupe de France - Poitiers éliminé aux tirs aux buts Lire la suite
17/11/2018
Hockey-sur-glace : Poitiers domine Cholet (9-1) Lire la suite
17/11/2018
Basket/Pro B - Le PB86 fait payer l'ALM Evreux (104-84) Lire la suite
17/11/2018
Opération gilets jaunes - Le cortège poitevin en route vers Poitiers-Sud Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques