Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes



Economie

Economie

La rénovation à l’épreuve du crédit d’impôt

Le marché de la rénovation du bâti construit se porte bien dans la Vienne. Reste à savoir si les nouvelles modalités du Crédit d’impôt sur la transition énergétique inciteront les particuliers à poursuivre la transformation de leur bien. 

Hi-sto-rique ! Depuis dix ans et la crise des subprimes aux Etats-Unis, le secteur du bâtiment n’avait jamais vécu un aussi bon exercice que celui de 2017. « C’est l’année du retournement »,assure sans sourciller le président de la Fédération française du bâtiment de la Vienne, Jérôme Beaujaneau. Les chiffres lui donnent raison. Les effectifs ont progressé (6 081 salariés, + 80) pour la première fois de la décennie et l’activité liée aux travaux de performance énergétique s’est orientée à la hausse, de 2,5% en volume. « Une croissance qui bénéficie à l’ensemble des régions et des corps de métiers », observe de son côté Michel Cheron, président de la Capeb 86. Il poursuit : « Cependant, la crise que nous avons vécue pendant sept ans a balayé nos marges, fragilisé gravement nos trésoreries et mis en péril nos emplois. »

Les bailleurs rénovent

Autrement dit, le bâtiment regarde devant avec un optimisme tout sauf béat. D’abord parce que les nouveaux critères du Crédit d’impôt sur la transition énergétique sont moins favorables -plus de coup de pouce sur les fenêtres, par exemple-. Ensuite parce qu’aucun gros chantier d’ampleur ne se présentera en 2018 (*). Enfin parce que les bailleurs sociaux ont d’ores et déjà annoncé qu’ils se concentreraient cette année sur la rénovation du parc existant, sans élaborer de nouveaux programmes. Ajoutez à ces incertitudes le manque de main-d’œuvre qualifiée et vous obtenez une relative prudence chez les dirigeants. 

Un label Handibat

Mais les entrepreneurs du BTP nourrissent le débat de réflexions pertinentes. Ainsi, la Capeb 86 plaide auprès des élus pour « une application du taux réduit de TVA à tous les travaux sur l’existant, notamment à ceux destinés à favoriser le maintien à domicile des personnes âgées ou à mobilité réduite ». La proposition est séduisante, d’autant que les gouvernants encouragent le maintien à domicile.  Mais il y a un hic : le manque d’informations des propriétaires sur les aides dont ils peuvent disposer pour transformer leur logement. « Il manque un maillon, estime Michel Cheron, alors que nous avons une cinquantaine d’entreprises dans la Vienne labellisées Handibat. » Transformer une baignoire en douche, poser une rampe d’accès, élargir une porte… Autant de travaux qui ouvrent droit à des aides dont les principaux bénéficiaires ignorent l’existence. 

Plus d’informations sur www.handibat.info

(*) Le simulateur de chute libre zerOGravity, l’Arena ou l’Institut Robuchon font partie des projets les plus importants dans les années à venir. 

A lire ici notre dossier complet

 

 

Arnault Varanne le 11/05/18

DR Artéé
Programmes de Cinéma Nous, les intranquilles Place publique Plaire, aimer et courir vite


Les dépêches

17/11/2018
Opération gilets jaunes - Des ralentissements à Châtellerault Lire la suite
16/11/2018
Volley - Le SPVB se relance à Narbonne (3-1) Lire la suite
16/11/2018
Un projet de résidence étudiante à deux pas de la fac de médecine Lire la suite
16/11/2018
Politique - Benoît Tirant et Pascal Duforestel rejoignent Place publique Lire la suite
15/11/2018
Basket/coupe de France - Le PB86 hérite de Boulazac en 16e de finale Lire la suite
15/11/2018
Gilets jaunes : cinq manifs officielles, une dizaine de rassemblements Lire la suite
15/11/2018
Les avocats du barreau de Poitiers en grève des audiences ce jeudi Lire la suite
Archives

    Publicité


      les rubriques informations pratiques