Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Sam. 6 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sexe, magouilles et culture générale de Laurent Baffie par la Pirouette Théâtre (59)
  • Vend. 5 oct. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 20h45 - Sacrées canailles de Charles Istace par les Utopistes (37)
  • Sam. 29 sept. FESTI86/THÉÂTRE AMATEUR - 14h45 - Les amis du placard de Gabor Rassov par La Belle équipe (Paris), suivi de A ta santé Hubert, de Claude Cohen par Vestiaire des filles (Castres)

Société

Social

Les syndicats alertent contre la « sélection » à l’université

A l’appel de plusieurs syndicats, une poignée d’enseignants ont mené, ce midi, une action symbolique contre le risque de « sélection » à l’entrée de l’université. Devant la faculté de Droit de Poitiers, ils voulaient s’adresser directement à leurs collègues, professeurs principaux de toute l’académie, venus se former à ParcourSup.

Plus de deux cents professeurs principaux venus des lycées de toute l’académie étaient réunis, ce midi, à la faculté de Droit de Poitiers, pour suivre une formation sur le nouveau dispositif ParcourSup (ex-APB). Depuis l’annonce du Plan Etudiants par le gouvernement en novembre et l’apparition de nouvelles modalités d’admission à l’université, ces enseignants se préparent à endosser un rôle supplémentaire en matière d’orientation.

Ce rassemblement était l’occasion parfaite pour les opposants à la réforme de sensibiliser directement leurs collègues. C’est pourquoi une poignée d’enseignants se sont adonnés à la distribution de tracts ce midi. « Il faut renforcer les moyens des conseillers d’orientation psychologues, ce n’est pas à nous de le faire », note Magali Espinasse, secrétaire académique du Snes-FSU. Plus largement, les « attendus » institués à l’entrée en licence sont vécus comme « trop restrictifs ». D’autant que les universités « n’obtiendront jamais les moyens de mettre en place les remises à niveau promises, souligne, de son côté, Christophe Mauvillain, du Snep-FSU. Conséquence, les instituts privés s’en empareront pour proposer des formations payantes accessibles à une minorité de bacheliers. » Pour réduire l’échec des étudiants, les cinq syndicats à l’origine de l’appel (Snes, Snep, FO, CGT, Unef) préfèreraient d’autres solutions comme  « augmenter les capacités d’accueil des facultés et améliorer les conditions de vie des étudiants ». C’est dit.

Romain Mudrak le 01/02/18

Programmes de Cinéma La Révolution silencieuse Le pornographe Les Aventures de Robin des Bois

Publicité

Les dépêches

23/09/2018
Handball/femmes - Grand Poitiers s'incline d'un but à Lanester (24-25) Lire la suite
23/09/2018
Volley - Le CEP/Saint-Benoît rate ses débuts Lire la suite
23/09/2018
Rugby - Le Stade impeccable face à Chinon (24-3) Lire la suite
23/09/2018
Football/N3 - Les équipes de la Vienne font du surplace Lire la suite
23/09/2018
Handball/N2M - Grand Poitiers Handball 86 enchaîne à Objat Lire la suite
22/09/2018
Fait divers - A Poitiers, un mineur interpellé pour vol de voiture et de bijoux Lire la suite
22/09/2018
Une vente d'affiches de cinéma au CGR Poitiers Castille Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques