Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Vendredi 27 juillet - 21h Venez observer l'éclipse de Lune à Sèvres-Anxaumont (accès route de Bignoux, chemin de la déchetterie).

Vie locale

Entretien

Alain Rivière : « Voir des artistes était motivant pour le personnel »

Cadre du Futuroscope entre 1990 et 2001, Alain Rivière a occupé plusieurs fonctions. Il a notamment passé deux ans à la direction de l’événementiel, puis a veillé à la bonne santé générale du parc comme directeur d’exploitation. Ces deux postes lui ont permis d’observer le décollage du Futuroscope et sa mise en orbite médiatique, via un grand nombre d’émissions télévisées.

Quel est votre souvenir du Futuroscope des années 1990 ?
« On vivait comme des aventuriers. Personne ou presque n’avait d’expérience dans la gestion d’un parc de loisirs. Avec le personnel, on était tous dans le même bateau. Quand il fallait rester ouvert plus tard pour faire plaisir aux visiteurs, on trouvait toujours des volontaires. On se considérait comme chanceux de travailler dans une telle entreprise. Parfois, certains se plaignaient de voir des grues en permanence dans les allées. Je leur répondais qu'ils devraient s'inquiéter s'il n'y en avait plus car c'était une preuve de développement. »

Le parc était régulièrement sous le feu des projecteurs, avec des shows télévisés et des compétitions sportives. Comment étaient accueillis tous ces événements médiatiques ?
« Le Futuroscope a en effet accueilli de nombreuses vedettes de la télévision, des chanteurs, des comédiens, ainsi que des grands champions. C'était motivant pour le personnel. Comme une récompense pour le travail fourni. C'était la preuve que l'aventure fonctionnait. Pour ma part, je pense qu'on n'aurait pas fait mieux avec une prime financière. Les salariés ne manquaient aucun rendez-vous. »

Et la transformation fréquente du lac aux images en plateau de télévision… Pas trop contraignante pour les salariés ?
« C'est vrai que les préparatifs pouvaient être contraignants. Mais on maîtrisait l'ensemble du dispositif. On était rôdés. Il n'y a que la météo qu'on ne contrôlait pas. Pour le reste, ce n'était que du bonheur ! »

Romain Mudrak le 12/01/17

A lire également :

Programmes de Cinéma L'Île aux chiens // en version française Nous, les intranquilles La Révolution silencieuse

Publicité

Les dépêches

17/07/2018
Faits divers - Près de 20 kg de résine de cannabis saisis près de Vivonne Lire la suite
17/07/2018
Quand Le Gorafi se paie (gentiment) Poitiers Lire la suite
17/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
16/07/2018
Le projet de village de marques à Sorigny rejeté par la CDAC Lire la suite
16/07/2018
KillASon invite les Poitevins à un flashmob géant place Leclerc Lire la suite
13/07/2018
Santé - Le CHU de Poitiers autorisé à exploiter l'IRM 7 Tesla Lire la suite
13/07/2018
Des restrictions sur le carburant et les feux d'artifice Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques