Publicité
Accueil
Flash info

Accédez au dernier numéro du 7
en ligne

Publicité
cliquez ici >
Publicité




Bloc-notes

  • Vendredi 27 juillet - 21h Venez observer l'éclipse de Lune à Sèvres-Anxaumont (accès route de Bignoux, chemin de la déchetterie).

Sport

Omnisports

Le Creps à la croisée des chemins

Après avoir craint de passer à la trappe, le Creps Poitou-Charentes a désormais trois ans pour faire ses preuves et devenir un centre d’excellence sportive. Etat des lieux avec sa nouvelle directrice, Annie Schirrer.

Un temps menacé de disparition, le Creps Poitou-Charentes respire. Sa nouvelle directrice, Annie Schirrer, est entrée dans les murs il y a quelques semaines avec, sous le bras, sa lettre de mission. Le Centre de ressource, d’expertise et de performances sportives qui accueille 103 sportifs de haut niveau sur 42 hectares, est donc à l’aube d’une seconde vie, après avoir frôlé la mort. “Le Creps n’est pas complètement sauvé”, tempère néanmoins sa directrice, qui veut mettre les bouchées doubles pour pérenniser la structure. “Depuis longtemps ici, le haut niveau a été un point faible, alors que c’est la raison d’être des Creps. Il va donc falloir passer à la vitesse supérieure et mettre l’accent sur la performance sportive, sans oublier la réussite scolaire et professionnelle des athlètes. Car dans trois ans, une évaluation de nos objectifs est prévue.” Cet audit mesurera la capacité du Creps de Boivre à attirer dans ses filets d’autres Pôles France… En juin dernier, Bernard Laporte, alors Secrétaire d’Etat au sport, n’avait-il pas souligné que le nombre de pôles de haut niveau et l’activité de formation sur le site (NDLR, de Poitiers-Boivre) était “en-deçà de ce qui se fait dans les autres établissements” ?

Un pôle france de sport adapté

Six mois plus tard, force est de constater que le message a été entendu, puisque le Pôle France Sport Adapté va voir le jour en tout début d’année, rejoignant le Pôle France Tennis qui fait la réputation du Creps de Poitiers depuis 1978. Cette nouvelle structure de haut niveau, que Bernard Laporte a baptisée, en son temps, de Campus territorial de l’excellence sportive, accueillera une vingtaine de jeunes filles et garçons présentant un handicap mental et psychique, mais aussi des troubles d’adaptation. “C’est un défi pour notre Creps, insiste Annie Schirrer. Le contexte est très motivant depuis que le sport adapté a obtenu la certitude de figurer aux Jeux Paralympiques de Londres de 2012.” Le Creps de Poitiers poursuit également ses actions de formation. Outre celles d’animateur sportif, il a ajouté une corde à son arc en accueillant la formation statutaire des personnels jeunesse et sports. “La formation doit être un point fort du Creps, tout comme la recherche via le Centre d’Analyse d’Images et de Performance Sportive”, insiste Annie Schirrer, bien décidée à dépoussiérer la vieille maison. Une question de survie.

 
Christophe Mineau le 22/12/09

Programmes de Cinéma Hérédité L'Île aux chiens // en version française La Révolution silencieuse

Publicité

Les dépêches

19/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
18/07/2018
Quand Le Gorafi se paie (gentiment) Poitiers Lire la suite
17/07/2018
Faits divers - Près de 20 kg de résine de cannabis saisis près de Vivonne Lire la suite
17/07/2018
La ministre des Transports Elisabeth Borne favorable à une autoroute Poitiers-Limoges Lire la suite
16/07/2018
Le projet de village de marques à Sorigny rejeté par la CDAC Lire la suite
16/07/2018
KillASon invite les Poitevins à un flashmob géant place Leclerc Lire la suite
13/07/2018
Santé - Le CHU de Poitiers autorisé à exploiter l'IRM 7 Tesla Lire la suite
Archives

    Publicité


    Publicité
      les rubriques informations pratiques